les artistes

¿Who's the cuban?

 
WTC Colas web - copie.jpg

Photo © Colas Photographie

¿Who's The Cuban? mêle l'essence des musiques cubaines et caribéennes au rock psychédélique. De cette insolite fusion découle un alliage tropicalisé, électrique et dansant. Les délicieuses mélodies latines rencontrent une guitare saturée, une basse puissante, un piano syncopé, des claviers planants, une batterie débridée et des percussions endiablées... Le septet livre à l’arrivée un live enflammé et bouillonnant d’énergie.

¿Who's the cuban? ORCHESTRA

 
¿Who's_The_Cuban__Orchestra_LD_©_Didier_

Photo © Didier Protin

Avec cette formule « Orchestra », ¿Who’s The Cuban? passe en version XXL ! Onze soufflants et un batteur rejoignent le septet nancéien pour constituer un nouvel ensemble percussif et cuivré. Le plus cubain des groupes français décline ses dernières compositions dans une orchestration pour big band. Fraichement délivré au printemps, l’album Circo Circo est totalement revisité par les arrangements jazzifiants de Youssef Essawabi. Au fil des chansons et des rythmes chaloupés, on pensera inévitablement aux grands ensembles mambo du milieu du XXème siècle et à la salsa dura new-yorkaise des seventies…

NANCY SKA JAZZ ORCHESTRA

 
NSJO.jpg

Photo © Barouf Menzotto

« Le Nancy Ska Jazz c’est un peu l’orchestre qu’aurait dirigé Duke Ellington s’il était né en Jamaïque ! »

Cette formation est née d’une passion commune pour les rythmiques jamaïcaines des années 60 et la richesse du son des Big Band des années swing. Le NSJO regroupe ainsi la fine fleur des musiciens de ska et de jazz de la région Lorraine issue de formations déjà bien établies telles que La Casa Bancale, Magic Dub Skatolog All Stars, le Tut’et, le Grand Jazz de la rue Sigisbert.

 

Le répertoire du Big Band repose aussi bien sur des compositions originales que sur des arrangements des grands noms du ska et du jazz : Herbie Hancock, The Skatalites, Stan Kenton, Toots and the Maytals… La participation de la jeune et talentueuse Lou Tallet au chant apporte à l’ensemble une présence vocale plus que rafraichissante.

 

La catapulta

Photo La Catapulta.jpg

Photo © SMASH

Selon la version officielle, La Catapulta serait un orchestre de salsa tout droit sorti des bas-fonds d’un obscur club new-yorkais. Certains historiens prétendent toutefois que le groupe viendrait de la ville de Ponce, à Porto Rico. On ne sait plus très bien, mais tous s’accordent à dire que La Catapulta est une machine de guerre vintage toute dévouée aux danseurs. L’orchestre cultive un style offensif à base de rythmes endiablés et de montunos énergiques. Si la salsa dura des années 70 (New York City, Porto Rico) est le principal rouage d’une mécanique bien huilée, La Catapulta s’autorise à naviguer vers Cuba, la Colombie, le Vénézuéla et La Républicaine Dominicaine. Les valises pleines de salsa, cha-cha-cha, merengue, plena et boléro, les grands aventuriers de La Catapulta ont finalement choisi de faire étape dans la ville de Nancy, dans l’espoir sans doute d’y créer un quartier latin…

Sea Sex’n’Son

 
_DSC1852-Avec accentuation.jpg

Photo © Hervé Jacqmin

Surtout ne le prononcez pas à la française ! Le son, ça sonne, et c’est le style joué par Sea, Sex’N’Son ! Considéré comme l’ancêtre de l’actuelle salsa, le son cubano a été découvert par le grand public à la sortie du film Buena Vista Social Club. C’est un des courants fondateurs de l’identité musicale cubaine et Compay Segundo en est certainement le plus célèbre ambassadeur.  Sea, Sex’N’Son est animé par l’envie de reproduire l’ambiance délicieusement légère des ruelles de Santiago de Cuba et de la vieille Havane. Le groupe s’est ainsi constitué sous la forme d’un septeto traditionnel cubain et revisite avec fougue le répertoire de ce style né il y a plus d’un siècle. Ajoutons-y une petite touche personnelle légèrement rock’n’roll et passons le tout au shaker : le cocktail Sea, Sex’N’Son est prêt !

 

Q’Chimba

199001225_100671062256995_1500091226164483630_n.jpeg

Photo © SMASH

Q’Chimba est un objet musical non identifié qui débarque directement de l’au-delà. Plus qu’un groupe de musique, c’est une tribu qui a choisi à travers ses compositions et ses mélodies d’apprivoiser la cumbia. Si les origines de ce rythme semblent être localisées en Colombie, les terres de la cumbia vont de la Patagonie jusqu’au nord du Mexique. Phœnix migrateur en connexion cosmique avec la nature et ses ancêtres, Q’Chimba scrute les horizons et prend son envol. A bord d’un vaisseau spatial fort en couleurs, la tribu s’apprête à rejoindre l’autre côté de l’Atlantique.

 

lova mi amor

P1266470.JPG

Photo © SMASH

Lova Mi Amor, c’est une bande de gangsters de salle de bain, derrière lesquels se cachent cinq musiciens aguerris. Aux antipodes d’une musique polluée par la monotonie, ce quintet hors normes atteint son but avec brio : véritable ovni sonore et visuel, le groupe parvient à posséder son public avec un tempérament d’oiseau migrateur.

Car Lova Mi Amor, c'est une sorte de hammam kitsch, chaud et humide, mêlant la musique du Mali à la pop, le tango aux orchestrations féodales et le surf à la musique cubaine.

Leur inspiration laisse aussi entrevoir un douloureux passé : le berceau de ces musiciens serait resté d’évidence trop près d’un poste à lampe, bloqué sur une radio pirate passant en boucle les Kinks, Ennio Morricone, John Barry, Scott Walker, Lee Hazelwood, Dave Brubeck, Pascal Comelade, François de Roubaix, Bob Dylan ou encore des airs de Paolo Conte.

 

DOS PA VOS

Capture d’écran 2022-01-24 à 15.04.48.png

DosPaVos, c’est deux musiciens 100% musiques latines rien que pour vous ! Son, cumbia, boléro, joropo, ne poussez pas il y en aura pour tout le monde ! Jadis chanteur de mariachi au Vénézuela, Nelson est arrivé en France avec son cuatro, sa guitare, ses envolées lyriques et sa bonne humeur. Lorsqu’il a rencontré Thibaut, ce dernier revenait de lointains ailleurs avec un florilège de percussions dans les valises. Ensemble, ils se sont mis à pousser la chansonnette derrière leurs lunettes de soleil… Métro-boulot-dodo, c’est fini ! Place à Baila-fiesta-playa !! DosPaVos : les deux font la paire et une paire comme ça y en a pas deux !